La Joconde de Marseille

Kan / DMV, La Joconde de Marseille

68 avenue Roger Salengro, 13003 Marseille

2022

Dans le cadre de l’exposition « La Joconde, exposition immersive » au Palais de la Bourse à Marseille, coproduite par le Grand Palais Immersif et le Musée du Louvre, le MauMA : Musée des arts urbains de MArseille a donné « carte blanche » à l’artiste Kan / DMV pour la réalisation de l’œuvre « La Joconde de Marseille ». Produite et coordonnée par Méta 2, elle est la première représentation urbaine de la célèbre Monna Lisa au sein de la cité phocéenne.
 
L’œuvre a été inaugurée le 8 juin au 68 avenue Roger Salengro dans le quartier Fonscolombes (13003).
 
Véritable expérience sensorielle qui souhaite mettre en lumière le chef-d’œuvre du maître de la Renaissance Léonard de Vinci, « La Joconde, exposition immersive » est accompagnée par Artisans d’idées, agence marseillaise spécialisée dans la conception de contenus  numériques. En partenariat avec Artisans d’idées, Le MauMA participe à la démocratisation de l’art en reproduisant cette œuvre emblématique sur un mur appartenant à la LOGIREM.
 
Merci à Kan Da Mental Vaporz pour ses 6 207 points, Artisans d’Idées pour cette première collaboration éclaire, à Fondation Logirem et son superbe mur, à Devisubox et son timelaps et à Groupe Omnium pour la mise à disposition de l’échafaudage et à la MPT-CS Saint-Mauront La Villette Fonscolombe Léo Lagrange Méditerranée pour l’accueil !

 

Le projet

Le MauMA, Musée des arts urbains de MArseille, est un projet collaboratif de parcours d’art urbain à ciel ouvert, accessible et gratuit pour tous. Levier de transformation urbaine, il réunit les artistes, les acteurs économiques et associatifs, les universitaires ainsi que les habitants sur le territoire de l’arrière-port de Marseille.

À même les murs, parcs, jardins, rues, l’art urbain couvre de nombreux espaces publics de Marseille qui connaît, depuis le début des années 1980, un bouillonnement artistique sans précédent, révolution qui a souvent lieu hors des musées et des galeries. Dans une volonté d’assumer et de valoriser cette identité de la culture urbaine, le parcours culturel proposé par le MauMA souhaite, d’une part rendre hommage au patrimoine artistique marseillais et d’autre part développer le potentiel de nouvelles fresques monumentales en créant une centaine de nouvelles œuvres qui viendront compléter les murs existants. Pour ce faire, il désire relier et fédérer les acteurs locaux œuvrant sur le territoire marseillais par une densification des propositions artistiques dans les espaces publics : fresques murales, sculptures, mobilier urbain, etc. Créées sous la forme d’une « entité » ou d’un « label », la volonté est de valoriser les artistes et producteurs, permettant d’effectuer une balade urbaine à la découverte des œuvres.